J-Y Poirier tire sa révérence en tant que Président du Sivom du Néron, lors de cette dernière séance du Comité Syndical du 13 juin qui a donné lieu à deux décisions de grande importance. (cf CR CS du
13/06/2016)

Ses interventions au fil du Comité Syndical

La vente des terrains et des locaux à l’entreprise Qualirec
Mon prédécesseur a fait l’acquisition du terrain pour l’activité déchetterie (transférée à la Métro depuis 2005) avec des locaux à usage de Qualirec, entreprise de collecte et de valorisation de déchets.

Aujourd’hui, l’objectif fixé est celui de valoriser le patrimoine en notre possession qui ne contribue pas au fonctionnement des compétences du Syndicat, afin de participer à l’autofinancement de la piscine.

À l’origine le SIERGES (SIVOM du Néron aujourd’hui) a été constitué dans le cadre de la construction du Lycée Professionnel au Fontanil avec les équipements sportifs associés (gymnase et espaces de plein air) ainsi que la création du collège Chartreuse à Saint-Martin-le-Vinoux.

Après le transfert au Département et à la Région des Établissements secondaires, il nous reste des terrains autour du
collège Chartreuse, terrains potentiellement valorisables pour le Sivom dans le cadre de recherche d’autofinancement ; une discussion devra également avoir lieu sur le devenir du terrain de la piscine tournesol qui pourrait être éventuellement valorisé.

JYP_dernier_Comité2
L’attribution du marché de maîtrise d’oeuvre pour la construction d’une piscine intercommunale à Saint-Egrève
Cela a été un long fleuve pas trop tranquille, parfois sportif, il a fallu que nous soyons tous d’accord.
Je crois que le travail qui a été fait au Sivom du Néron, entre le ras des villes et le ras des champs, celui qui croit au ciel et celui qui n’y croit pas, que nous arrivions tous ensemble, à trouver le consensus idéal, pour notre mission première,qui je le rappelle, est d’apporter un service au public et de répondre aux besoins de notre territoire.

Nous l’avons souhaité ce projet, situé où il est, avec un accès facile, direct, sur l’axe du tramway qui facilite la desserte, qui permettra aussi d’accueillir un public élargi, et donc, de peut-être favoriser les recettes et permettre pour les scolaires de venir sans avoir à marcher trop longtemps.

Ce choix d’emplacement par rapport aux scolaires situé entre le Collège Barnave et le Collège Chartreuse, est donc l’emplacement idéal.

Nous construisons là un équipement pour des dizaines d’années, pour une population, pas celle d’hier, pas celle d’aujourd’hui, mais celle de demain.

Dès l’instant où nous avons un tramway, avec un contrat d’axe, avec un Scot et un plan local de l’habitat qui nous amènent à urbaniser, urbanisation qui se fait surtout dans le cadre du contrat d’axe, le long de l’axe du tramway, cet emplacement se trouvait donc idéal en matière d’accessibilité grâce aux transports en commun ainsi que pour les stationnements. Notre Syndicat représente une population de 26 000 habitants projetée à terme à 30 000 habitants, c’est aussi sur cette base que nous avons résonné et réfléchi.

Il nous reste à continuer de travailler, il y a beaucoup de démarches administratives qui ouvrent à beaucoup de choses, nous sommes sur le rail pour que ce dossier avance, combien de station allons- nous passer entre-temps, l’avenir nous le dira.

Cet équipement tant attendu par les enseignants, les clubs sportifs et la population est arrivé. J’aurai eu un gout amer de partir sans cette délibération tout comme celle portant sur la vente de Qualirec. Le public présent à ce comité syndical a pu faire le constat de l’unanimité de cette décision, dans l’intérêt de notre population, de nos populations, pas d’intérêt partisan, pas d’intérêt communal particulier, tout simplement dans l’intérêt de notre population, que ce soit pour les scolaires, pour les membres d’associations et la population.

Notre souci, votre souci, qui a été le mien et qui sera toujours le vôtre, sera d’avoir un équipement qui apporte à la fois une réponse autant hivernale qu’estivale, une réponse au besoin croissant d’un lieu aquatique. Cet équipement était plus que nécessaire et indispensable quand on connaît la durée de vie des piscines tournesol comme la nôtre et puis la piscine des Mails à Saint-Egrève ne fonctionnant que 3 mois dans l’année, étaient pour une population comme la nôtre et celle à venir, insuffisantes.

Aujourd’hui je suis très heureux et très fier d’avoir avec l’ensemble des membres de ce Comité Syndical voté cette délibération en espérant que cette piscine voit le jour dans l’intérêt général le plus rapidement possible.

Je vous remercie.
Jean-Yves Poirier